Les Salelles (Ardèche)

2 et 3 juillet 2010 : Journée découverte de l’usine hydroélectrique de Les Salelles

PDF - 24.1 ko
Journée découverte de l’usine hydroélectrique
PDF - 937.1 ko
Memo-guide de la journée découverte

Le vendredi 2 juillet et samedi 3 juillet 2010, et pour la première fois au cœur des gorges du Chassezac, EDF a accueilli les élus du bassin de Les Vans ainsi que la population sur l’installation hydroélectrique de LES SALELLES.

La tente d’arrivée du public

La tente d’arrivée du public

M.Stephane BERNAUDON, Directeur de l’usine de Les Salelles

M.Stephane BERNAUDON, Directeur de l’usine de Les Salelles

Bruno VIGIER Maire de Les Vans

Bruno VIGIER Maire de Les Vans

Alain FAUCUIT Maire de Les Salelles

Alain FAUCUIT Maire de Les Salelles

Alain FAUCUIT et des élus

Alain FAUCUIT et des élus

De nombreux élus de tout le canton de Les Vans étaient présents le vendredi 2 juillet au soir, ainsi que M. Alain FAUCUIT, Maire de Les Salelles et ses conseillers municipaux.

La société EDF a mis les petits plats dans les grands pour accueillir le grand public convié samedi à une visite guidée de son usine hydroélectrique des Salelles. Outre les agents locaux chargés d’animer ces visites, de nombreux spécialistes étaient présents, exploitants, mainteneurs, et gestionnaires de l’eau, ainsi que le directeur du GEA Loire-Ardèche, Stéphane Bernaudon.

Journée de découverte hydraulique
Ce n’était pas le Camp du drap d’or, néanmoins les grands chapiteaux blancs dressés sur les pelouses donnaient à l’austère usine des Salelles un incontestable air de fête. Tout avait été mis en place par les agents de EDF, tous des volontaires, pour accueillir les élus vendredi et les 200 visiteurs du samedi, puis les accompagner par petits groupes casqués à la découverte du circuit de l’eau captée au cœur de la centrale. L’usine s’alimente en effet au barrage de Malarce par une conduite forcée de 4.500 mètres. Mise en service en 1968, elle a une puissance installée Hors texte de 15 mégawatts répondant à la consommation annuelle de 21.000 habitants. « Le principe est immuable, avec bien entendu d’innombrables raffinements technologiques : la force mécanique de l’eau entraîne une roue qui fait tourner un alternateur, lequel produit de l’électricité dans sa rotation », explique Stéphane Bernaudon, directeur de la production hydraulique du GEA des bassins Loire-Ardèche, présent lui aussi pour cette journée. Il poursuit : « Dernière usine hydroélectrique sur le Chassezac, elle assure le soutien d’étiage pour maintenir un débit de rivière suffisant pour l’eau potable, l’irrigation, et le tourisme, en particulier la pratique du canoë-kayak. Entre l’Ardèche et le Chassezac, nous y consacrons annuellement 22 millions de m3 de stock d’eau ». C’est effectivement considérable, et la vie de l’Ardèche méridionale s’en trouve bien améliorée. Très fier des installations du groupe et de leur cadre somptueux, Stéphane Bernaudon ne l’est pas moins de ses équipes, rappelant au passage qu’EDF recrute. www.edfrecrute.com

JPEG - 26.2 ko
M. Stephane BERNAUDON 3ème en partant de la gauche
JPEG - 29.8 ko
Les visiteurs interessés par la visite du site

Marc PLOSSARD/DL


| Les Salelles | 07140 | Téléphone - Fax : 04 75 94 92 97 |