Les Salelles (Ardèche)

LES INFOS DU SICTOBA (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures de la Basse Ardèche)

Excel - 13.5 ko
Les emplacements des bacs sur la commune au 6 août 2020

Les points d’apport collectif sur la communes des Salelles


LES INFOS DU SICTOBA 2021

JPEG - 908 ko
Collecte d’amiante

Mai-juin 2021 : Collectes gratuites d’amiante

Le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères de la Basse Ardèche) organise quatre collectes gratuites d’amiante fin mai et début juin. Elles se dérouleront le vendredi 28 mai aux Vans et le samedi 29 à Vallon Pont d’Arc puis le vendredi 4 juin à Ruoms et le samedi 5 à Joyeuse sur inscription préalable obligatoire. Le dossier d’inscription (téléchargeable sur le site du syndicat https://www.sictoba.fr) est à envoyer avant le jeudi 20/05 pour les collectes des Vans et Vallon et avant le vendredi 28/05 pour celles de Ruoms et Joyeuse par mail à contact@sictoba.fr ou par courrier à l’adresse suivante : Sictoba, 665 Route de Berrias 07460 Beaulieu.

Cette collecte est ouverte exclusivement aux particuliers du territoire du SICTOBA, dans la limite de 15 plaques d’amiante ou 10 sacs de 100 litres de gravats, cuves, tuyaux... par foyer. Contact : Benoît Taupenas, communication@sictoba.fr ou 04 75 39 06 99.

JPEG - 360.2 ko
Dauphiné du 13 avril



JPEG - 568.4 ko
CS du 30 mars 2021

30 mars 2021 : Sictoba : approbation des comptes administratifs et des budgets primitifs

Réunion importante ce mercredi 30 mars pour le syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères de la Basse Ardèche (Sictoba), présidée par Jean-François Borie. En effet, les comptes administratifs et budgets sont toujours scrutés avec minutie par les quatre EPCI (Etablissement public de coopération intercommunale = les communautés de communes) adhérents et largement participants aux recettes du syndicat.
-  Les comptes administratifs 2020 du budget général font apparaître un excédent de 1,8 M€, celui des déchetteries un excédent de 1,6 M€, une déchetterie commune à Joyeuse et les Vans n’ayant jamais pu se réaliser. L’excédent de la collecte sélective est de 79 235 € et de 1 000€ celui des panneaux photovoltaïques.
-  Alexis Thielland et Adel Karmous du bureau d’études Stratorial Finances ont ensuite présenté différents scénarios de la stratégie à adopter pour gérer au mieux les budgets jusqu’en 2025. Les excédents cumulés seront utilisés pour le remboursement de la dette et lisser les contributions financières des EPCI sans à-coups de taxes d’une année sur l’autre. Les excédents vont également permettre au Sictoba de faire face à l’augmentation des coûts de traitements des ordures ménagères sur les années à venir (+ 65% entre 2020 et 2025).
-  Un changement du mode de calcul a été adopté pour le budget général, basé sur 75% du tonnage et 25% de la population INSEE (y compris touristique), certains EPCI étant plus impactés que d’autres. Les contributions des EPCI seront par conséquent en diminution globale de - 6,5% (- 9,8% sur le budget général et - 9% sur le budget déchetteries).
-  Les tonnages d’ordures ménagères sont passées de 12 000 tonnes à 9 000 tonnes/an, du fait de l’absence des tonnages des campings et établissements touristiques (qui devraient revenir en 2022).
-  Les budgets de la collecte sélective 2018 et 2019 étaient en équilibre. En 2020, une participation de 111 000€ a été nécessaire pour équilibrer. Sur 2021, on constate une forte diminution des recettes sur les matériaux (verre, papiers, plastiques) et, en revanche, une forte augmentation du taux de refus qui passe de 18% à 30% en quelques années.
-  Trois budgets (déchetteries, collecte sélective et panneaux photovoltaïques) ont été adoptés à l’unanimité, le général avec une abstention.
-  Le président est autorisé à l’unanimité à signer le marché pour l’achat d’un tracteur routier neuf pour les bennes FMA (Fonds à Mouvement Alternatif) pour 92 500 € HT.

Dans les questions diverses, Jérôme Gauthier, directeur, expose à l’assistance que les premiers tonnages d’ordures ménagères d’essai ont été traités par l’usine Suez de Lavilledieu, en DSP (Délégation de Service Public) avec le SIDOMSA, appelée « L’optimale » et que la prochaine réunion du conseil syndical sera précédée d’une visite de cette usine. Par ailleurs, les déchetteries de St Remèze et des Vans seront réhabilitées et améliorées.

JPEG - 627.3 ko
Dauphiné du 5 avril 2021



JPEG - 949.3 ko
Jean-François BORIE est le président du SICTOBA

Février 2021 : Sictoba : Le compostage comme cheval de bataille

Depuis 2009, le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères de la Basse Ardèche) a adopté une politique de généralisation du compostage sur l’ensemble de son territoire. Le développement de cette pratique a pour finalité d’atteindre les objectifs de valorisation fixés par le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux (PRPGDND) et de réduire les quantités d’ordures ménagères enfouies. De plus, d’après la loi n°2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, tous les producteurs ou détenteurs de biodéchets auront l’obligation de mettre en place un tri à la source et une valorisation biologique ou une collecte sélective des biodéchets au plus tard le 31 décembre 2023.

Le Sictoba s’est donc engagé dans un plan de relance du compostage de quartier qui a été lancé en 2019 pour une durée de 3 ans. La Région AuRA (Auvergne-Rhône-Alpes) a attribué une aide de 24 437€ au Sictoba pour l’achat des composteurs. L’objectif est d’implanter 133 nouvelles aires de compostage de quartier sur tout le territoire, actuellement, le total se porte à 38. Le matériel est mis à disposition par le syndicat qui effectue également le suivi au démarrage de chaque opération. De plus, le Sictoba propose des composteurs individuels (accompagnés d’un bioseau) à la vente au prix de 18,50€ dans chaque mairie ou dans les locaux du syndicat à Beaulieu, les lundis, l’objectif étant d’équiper un maximum de communes de son territoire car une aire de compostage de quartier permet de détourner par an 2 tonnes de biodéchets.

Renseignements pour les communes intéressées : 04.75.39.06.99.

JPEG - 822.1 ko
Dauphiné du 20 février 2021



10 février 2021 : Lancement d’un comité de pilotage sur la réduction des déchets avec les nouveau élus du Sictoba

A l’initiative du Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères de la Basse Ardèche), représenté par son président Jean-François Borie, Jérôme Gautier, directeur, Patrick Meycelle et Serge Allavena, vice-présidents, Benoît Pujol et Benoît Taupenas, chargés de mission, un comité de pilotage pour la réduction des déchets, appelé aussi « PLPDMA » (Programme Local de Prévention des Déchets Ménagers et Assimilés) a tenu sa première réunion ce mercredi 10 février, avec les nouveaux élus des 4 communautés de communes adhérentes : Gorges de l’Ardèche, Pays de Beaume Drobie, Pays des Vans en Cévennes et Cèze Cévennes. Ce comité va reprendre le schéma déjà largement amorcé sur la précédente mandature avec la réduction de 7% des OMA (Ordures ménagères et assimilés), soit 25kg /habitant sur 5 ans. Le Sictoba s’inscrit dans un CODEC (Contrat Objectifs Déchets et Economie Circulaire), encadré et soutenu par l’ADEME.

Le dossier prévoit une trentaine d’actions déjà mise en route et présentée par Benoît Pujol, dont les plus significatives sont : favoriser l’épicerie en vrac, mise en place d’étiquettes de communication pour les grandes surfaces, mise en relation entre les grandes surfaces et les associations caritatives pour récupération des invendus, développer le broyage des déchets verts, soit à domicile, soit par location de broyeurs, distribuer dans toutes les boulangeries du territoire des sacs à pain réutilisables, sacs à livres en tissu pour les médiathèques, jardins pédagogiques comme au collège des Vans, gourmet-bags pour les restaurants, utilisation des couches lavables, ateliers cuisine pour les seniors, compostage collectif de quartiers ou pour les campings, maisons de retraite.., extension des consignes de tri sélectif encore mieux communiquée, favoriser la réparation et le recyclage des objets usagés, récupération du broyat apr les agriculteurs locaux, récupération massive des biodéchets auprès des professionnels, restaurants ou cantines, collecte d’amiante, etc…Cette trentaine d’actions a porté ses fruits : diminution de 8% des DMA (Déchets Ménagers et Assimilés) et de 17 % des OMA (Ordures ménagères et Assimilés) et taux de 57% de valorisation des déchets, entre 2015 et 2019.

Après ce bilan, des questions ont été posées à l’assistance pour les actions concrètes à mener dans les 6 années à venir en partenariat entre le Sictoba et les collectivités. Prochaine réunion : 24 février 2021 à 14h à Beaulieu. .

JPEG - 446.4 ko
Dauphiné du 17 février 2021



JPEG - 1019 ko
Le SICTOBA et les Restos du cœur

10février 2021 : Le Sictoba solidaire avec les Restos du cœur

Cette année encore et depuis 2015, le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères de la Basse Ardèche) a remis un chèque à l’antenne ardéchoise des « Restos du cœur », un geste de solidarité rendu possible grâce au tri des déchets issus de la collecte sélective (bacs jaunes) des habitants du territoire du syndicat.

Ce mercredi 10 février, Christiane Guerin (soutien du centre de Largentière) et Xavier Ryon (responsable départemental) ont été reçus dans la salle des fêtes de la commune par Jean-François Borie, président du syndicat et Benoît Taupenas, responsable communication. Le but de cette rencontre était de faire un point sur le partenariat liant ces deux structures et remettre le chèque correspondant à la subvention versée par le Sictoba tous les ans. Le syndicat reverse 1,50€ par tonne d’emballages recyclés aux Restos du cœur, soit 2419,65€ pour l’année 2020 contre 3 116.26€ en 2019. La subvention est directement liée à l’extension des consignes de tri (depuis le 1er janvier 2019), même si elle est en baisse cette année pour des raisons de moindre consommation due à la crise sanitaire. Xavier Ryon a indiqué à ses donateurs que cette subvention a été utilisée l’année dernière entre autres pour l’achat d’une chambre froide.

Le tonnage des emballages recyclés peut encore augmenter grâce aux efforts de tri de tous qui feront baisser la quantité d’ordures ménagères où de nombreux emballages et papiers sont encore présents.

JPEG - 558.7 ko
Dauphiné du 12 février 2021



JPEG - 901.9 ko

Sictoba : le président visite la déchetterie

Après sa visite aux restos du cœur ce jeudi 7 janvier, Jean-François Borie, nouveau président du Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères de la Basse Ardèche) s’est rendu à la déchetterie, accompagné de Serge Allavena, vice-président. Il s’est entretenu avec Hugo Aranda, l’agent présent ce jour-là, en particulier sur les conditions d’accueil du public après les grosses chutes de neige de la semaine. Ne disposant pas d’équipement adéquat, les agents ont déblayé petit à petit. La pellicule de verglas a cependant rendu difficile les conditions de roulage sur la plate-forme. Les élus ont également constaté un dépôt sauvage inadmissible devant l’entrée de la déchetterie, ce genre de dépôt étant apparemment et malheureusement fréquent. Une enquête a permis de retrouver la personne incriminée.

JPEG - 239.8 ko
Dauphiné du 11 janvier 2021



JPEG - 604 ko
Le Sictoba et les restos

Le Sictoba et les Restos du cœur toujours en partenariat

Depuis des années, le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères de la Basse Ardèche) et les Restaurants du cœur sont partenaires, en particulier avec l’antenne des Vans dirigée par Anne Perceval.

Ce jeudi 7 janvier, le nouveau président du Sictoba, Jean-François Borie, accompagné de Serge Allavena, vice-président, se sont rendus sur la plate-forme vanséenne pour refaire un point sur le partenariat liant les deux structures. Benoît Taupenas, chargé de communication en a profité pour remettre une cinquantaine de sacs destinés à la collecte des emballages/bacs jaunes. En outre, Le syndicat reverse 1,50 € par tonne d’emballages recyclés aux Restos du cœur. La subvention augmente notamment grâce à l’extension des consignes de tri (depuis le 1er janvier 2019). Cependant, le tonnage des emballages recyclés peut encore augmenter grâce aux efforts de tri de tous qui feront baisser la quantité d’ordures ménagères où de nombreux emballages et papiers sont encore présents.

Anne Perceval s’est félicitée de ce partenariat et en a remercié les élus présents. Elle a expliqué que cette antenne, composée de 57 bénévoles, accueille environ 250 personnes. Les aliments, vêtements, petits meubles, appareils électroménagers ou matelas propres peuvent être déposés tous les mercredis matin. Elle a ensuite fait visiter les locaux d’environ 350 m² au rez-de-chaussée de l’ancien hôpital, qui devraient rester pérennes malgré les futurs travaux prévus sur cette friche. Anne lance d’ailleurs un appel aux élus de la mairie et, en même temps, ceux de la communauté de communes pour en discuter.

JPEG - 409.7 ko
Dauphiné du 10 janvier 2021



LES INFOS DU SICTOBA 2020

JPEG - 1003.2 ko
Jean-François BORIE, président du Sictoba

SICTOBA : Trop de sacs noirs dans les poubelles jaunes !

Le SICTOBA (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures de la Basse Ardèche) lance un cri d’alarme : de trop nombreuses erreurs de tri dans les bacs jaunes (vêtements, petit électroménager, objets, masques, sacs noirs…) sont constatées tous les jours par les agents. Le sac noir est un véritable problème, il peut contenir des ordures ménagères mais également des emballages ménagers recyclables qui sont alors refusés dans le centre de tri à Nîmes. Ces refus alourdissent le coût de traitement et de transport, environ 450€ la tonne alors qu’une tonne enfouie coûte 150€. Ces refus coûtent cher au SICTOBA et donc aux usagers. Si vous avez un doute ou une question sur le tri, rendez-vous sur www.consignesdetri.fr. Contact : Benoît Taupenas, chargé de communication au 04 75 39 06 99 ou communication@sictoba.fr

JPEG - 272 ko
Dauphiné du 28 décembre 2020



JPEG - 499.1 ko
Recycl’arts

SICTOBA : Une belle réussite pour la collecte de jouets

Du 21 novembre au 6 décembre, le SICTOBA (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères de la Basse Ardèche) avait organisé, en partenariat avec Ecosystem, l’éco-organisme en charge de la collecte et du recyclage des équipements électriques en France et Les Recycl’arts (association basée à Uzer qui donne une seconde vie aux déchets des déchetteries), une collecte jouets d’occasion dans le cadre de l’opération « Laisse parler ton cœur ».

Les habitants du sud de l’Ardèche étaient invités à se mobiliser en faveur des plus démunis, en venant déposer leurs jouets d’occasion dans les 8 points de collecte mis en place par Ecosystem et la collectivité. Le but était de donner une seconde vie à des jouets inutilisés comme un acte concret en faveur de l’environnement mais également un acte solidaire. Tous les jouets collectés sont ensuite confiés à l’association Les Recycl’Arts, afin de faire d’heureux bénéficiaires à Noël. L’association Les Recycl’Arts agit pour détourner les objets de la déchetterie, leur donner une seconde vie et réduire ainsi le volume des déchets en Ardèche.

Cette collecte a été une réussite avec 8 points de collecte répartis sur le territoire du SICTOBA dans les déchetteries de Joyeuse, des Vans, de Ruoms et de Vallon, à l’espace sportif et culturel des Vans et dans les mairies de Balazuc, Chauzon et Lanas. Durant ces deux semaines, environ 4m3 de jouets en tous genres (électriques et électroniques, en bois, poupées, puzzles, peluches, etc…) ont été récupérés par les agents puis donnés aux Recycl’arts où les bénévoles et salariés ont réparti les jouets pour diverses associations du territoire (restos du cœur, secours populaire, l’Eau Vive et le centre d’accueil et de loisirs de Largentière). Devant cette réussite, l’opération sera rééditée l’année prochaine.

JPEG - 452.8 ko
Dauphiné du 22 décembre 2020




JPEG - 106.2 ko
Dauphiné du 13 décembre 2020





Sictoba : Une collecte de jouets en déchetteries


Du 21 novembre au 6 décembre, le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures ménagères en Basse Ardèche) organise en partenariat avec Ecosystem (éco-organisme à but non-lucratif agréé par les pouvoirs publics pour la collecte, la dépollution et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ménagers, professionnels (DEEE pro), des lampes et des petits extincteurs) et l’association « Les Recycl’Arts » une collecte jouets d’occasion dans le cadre de l’opération « Laisse parler ton cœur ». Cette opération se déroule dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets sur toutes les déchetteries du syndicat, en particulier celle des Vans (ouverte du lundi au samedi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h) et, nouveauté cette année, en accès libre à l’espace sportif et culturel.

Pour cette collecte de jouets d’occasion, tous les jouets sont acceptés : électriques et électroniques, en bois, poupées, puzzles, peluches, déguisements de tous âges, toutefois en bon état et complets. L’an dernier, 1700 hottes de jouets ont été collectées en France. Tous les dons sont destinés aux enfants défavorisés, en particulier avec l’arrivée de Noël. Ils seront donnés aux « Recycl’Arts » qui trie, nettoie ou remet en état les jouets, si nécessaire. Les jouets collectés seront soit revendus à prix solidaires, soit donnés à des familles en difficulté.

Pour plus d’informations, SICTOBA au 04.75.39.06.99.





Pour se rendre en déchetterie, il faut cocher la case "Convocation judiciaire ou administrative pour se rendre dans un service public".




Dauphiné du 5 octobre 2020


PDF - 5.4 Mo
CR officiel du CS du 23 septembre 2020

Dauphiné du 25 septembre SICTOBA


Dauphiné 13 septembre 2020


PDF - 3.3 Mo
CR officiel du CS du 2 septembre 2020

Dauphiné du 5 septembre


JPEG - 1.3 Mo
Jean-François Borie, vice président du SICTOBA

27 juillet : SICTOBA : mise en service du quai de transfert et des panneaux photovoltaïques

Du nouveau au SICTOBA (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des ordures de la Basse Ardèche) : Jean-François Borie, vice-président, nous a fait visiter ce lundi 27 juillet les toutes nouvelles installations du quai de transfert des ordures ménagères mis en service depuis le 2 juin dernier. Rappelons l’utilité d’un quai de transfert : au lieu d’envoyer de petits camions de collecte des ordures ménagères ou des bacs jaunes de la collecte sélective à Donzère ou à Nîmes on les transfère dans des camions de très grands volumes équipés de bennes FMA (Fourgons à Fond Mouvant) qui permettent d’optimiser les volumes chargés et le transport de marchandises volumineuses (en attendant la mise en service de l’installation de production de CSR (Combustibles Solides de Récupération) de Lavilledieu, prévue fin 2021). Le chargement et déchargement des matériaux se font en douceur à l’horizontale et non par basculement. Le fond de la benne est composé de lames en aluminium qui se déplacent d’avant en arrière afin d’assurer le déchargement de marchandises par l’arrière de la benne à fond mouvant. Le syndicat a acheté 6 bennes de ce type.

Autre nouveauté : l’achat d’un camion équipé d’un système « Packmat » qui fait régulièrement le tour des 7 déchetteries du Sictoba et permet de compacter les déchets de collecte sélective directement dans les bennes, ce qui a permis de multiplier par 2 les volumes compactés et transportés.

Dernière nouveauté : la mise en service des panneaux photovoltaïques sur 300 m² de toiture du nouveau quai de transfert, d’une puissance de 45 KWc avec vente totale de l’électricité. Un budget annexe avait été créé pour un investissement d’une somme de 70 000 € avec versement d’une subvention de fonctionnement de 1 000 €/an sur 20 ans. C’est la société Eco-Energie de Ribes qui avait été choisie pour cette réalisation.

Petite anecdote : le site d’enfouissement sera définitivement fermé mi-août. Une zone de nourrissage des rapaces, déjà en service sur le site depuis plus de 10 ans, sera néanmoins conservée et alimentée.

JPEG - 280.8 ko
Dauphiné du 30 juillet



JPEG - 499.7 ko
Tous les véhicules du SICTOBA sont équipé du nouveau logo

SICTOBA : nouvelle charte et nouveau logo

Le SICTOBA (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des ordures sur la Basse Ardèche) a modifié sa charte et redynamisé l’ancien logo qui était devenu obsolète car il représentait l’ancien territoire qui a évolué en 2019. En effet, 4 nouvelles communes de la communauté de communes des Gorges de l’Ardèche ont rejoint le syndicat. Avec l’achat des bennes FMA (à Fond Mouvant Alternatif) et des camions et bennes pour les déchetteries, c’était l’occasion de le moderniser. Depuis, cette charte figure sur l’ensemble des supports, flyers, publicités avec récemment la mise en place sur tous les véhicules du syndicat.

JPEG - 56.4 ko
Dauphiné du 3 août



7 et 11 mai 2020 : Réouverture des déchetteries du Sictoba

JPEG - 754.9 ko
La déchetterie de Joyeuse
JPEG - 450.6 ko
Les nouvelles bennes du SICTOBA


Après la réouverture des aires de dépôt des déchets verts le lundi 27 avril, le Sictoba annonce celle des déchetteries à partir du lundi 11 mai, uniquement sur rendez-vous. Les prises de rendez-vous se feront obligatoirement par internet et seront accessibles à partir du jeudi 7 mai sur www.sictoba.fr. La réouverture des déchetteries dépendait notamment des filières d’élimination qui n’étaient pas toutes en fonctionnement avant le 11 mai. Le Sictoba peut désormais assurer le service et reprendre l’activité car les filières de reprise des déchets ont un exutoire. Un justificatif du rendez-vous sera demandé à l’entrée du site en format papier ou sur votre téléphone. Les consignes d’accès aux déchetteries sont les suivantes :
-  Les apports ne devront pas être supérieurs à 2m3. – Toutes les catégories de déchets sont acceptées selon le règlement en vigueur. – Pour faciliter le déchargement et éviter l’encombrement du quai il est préférable d’avoir trié au préalable ses déchets par catégories (carton, ferraille, meubles...). – Deux véhicules maximum sont autorisés sur le quai (maximum deux personnes par véhicule). – Il est demandé aux usagers de respecter les gestes barrières. – Le port du masque est recommandé. – Le gardien n’est pas autorisé à aider au déchargement. En cas d’apport de déchets lourds ou volumineux, prévoir de venir accompagné(e). – Le gardien n’est pas autorisé à prêter du matériel (pelle ou balais) merci de venir avec son propre matériel. Toutes ces mesures sont nécessaires à la santé de tous et à la bonne organisation du service. En cas de non-respect des consignes, le Sictoba se réserve le droit d’exclure un usager ou de fermer le site.


PDF - 39.3 ko
Courrier réponse du SICTOBA

23 avril 2020 : Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint, la réponse apportée ainsi qu’un certain nombre de remarques complémentaires au courrier du 17 avril 2020 de Mme le Préfet adressé aux Communautés de communes et Communes.

Sincères salutations.

Justine AMIEL

SICTOBA - Quartier la Gare - 07460 BEAULIEU

JPEG - 952 ko
Dauphiné du 28 avril 2020



JPEG - 842.2 ko
ISDND de Beaulieu

Pendant le confinement, le traitement des ordures ménagères se poursuit

Depuis l’annonce du confinement le 17 mars 2020, les services du Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures de la Basse Ardèche) se sont adaptés afin de maintenir les services de première nécessité. Comme annoncé dès l’ouverture du confinement, toutes les déchetteries, aires de dépôt de déchets verts et la plateforme de compostage de Barjac ont été fermées jusqu’à nouvel ordre. En effet, ces sites ne représentent pas un service de première nécessité et sont donc fermés pour respecter le confinement et ainsi ne pas exposer les agents et les usagers. Les ordures ménagères représentent quant à elles une mission de service public de première nécessité et à ce titre, les trois agents de l’ISDND (Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux) Gilles Allavena (chef d’équipe), Jérôme Nouet (responsable Station d’Épuration des eaux usées) et Jean-Michel Le Floch (agent technique) sont à pied d’œuvre. La gestion des ordures ménagères (collecte par la communauté de communes et traitement par le Sictoba) est essentielle car il ne faut pas qu’une crise sanitaire se déclenche en plus de cette crise pandémique. D’autres agents du Sictoba, avec les compétences techniques nécessaires, sont prêts à les remplacer en cas de problème. Gilles Allavena, chef d’équipe, précise qu’ils «  travaillent deux par deux, tous les matins, sauf les week-ends, afin de permettre de traiter les ordures ménagères du territoire, en respectant les gestes barrières et portent masques et gants afin de maintenir le service  ». Ils effectuent les missions habituelles en enregistrant notamment les camions qui arrivent et en compactant les déchets. Seuls les encombrants des déchetteries ne sont plus traités. L’équipe administrative a adapté son organisation de travail (télétravail, passages au bureau ou sur sites afin d’assurer la continuité des activités).

Nous rappelons par ailleurs qu’il est interdit de déposer sur les points de collecte d’autres déchets que les ordures ménagères. Toute infraction est passible d’une amende. Merci donc de stocker à domicile les déchets à destination des déchetteries et aire de dépôt des déchets verts en attendant une évolution de la situation. D’autre part, les mouchoirs, les gants et les masques et tous les déchets contaminés ne doivent pas être mis dans le bac jaune mais dans les ordures ménagères, emballés en doublant le sac-poubelle afin d’éviter la contamination des agents de tri et de collecte des ordures ménagères.

JPEG - 250.7 ko
Dauphiné 14 avril



JPEG - 928.6 ko

Coronavirus : les informations importantes du Sictoba

Le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures de la Basse Ardèche) informe la population des instructions importantes suite à l’épidémie de coronavirus que nous connaissons actuellement :
- Les mouchoirs, les gants et les masques ne doivent pas être mis dans le bac jaune mais dans les ordures ménagères.
- Les personnes contaminées par le virus doivent cesser la collecte sélective (emballages, papiers...) et mettre TOUS leurs déchets dans les ordures ménagères, emballés en doublant le sac poubelle afin d’éviter la contamination des agents de tri et de collecte des ordures ménagères.


En raison des directives concernant le Coronavirus, nous vous informons que TOUTES nos déchetteries, aires de dépôt de déchets verts et la plateforme de compostage de Barjac sont fermées à partir de 12h ce mardi 17 mars 2020 et ce jusqu’à nouvel ordre.

Nous vous tiendrons informés des évolutions.


JPEG - 1022.1 ko
Dauphiné du 19 mars



La déchetterie de Joyeuse est ouverte 6 jours par semaine

JPEG - 709.1 ko
JPEG - 754.9 ko
La déchetterie de Joyeuse


La déchetterie de Joyeuse dans le quartier de Fadas, propriété de la société Coved (COllectes Valorisation Energie Déchets), filiale du groupe Paprec, a été louée le 1er janvier 2020 pour une période de deux ans par le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures de la Basse Ardèche) pendant laquelle une nouvelle déchetterie sera construite dans la zone du Barrot à Rosières (vote du comité syndical du 11 décembre 2019). Le site a fait l’objet de 18 000 € de travaux, pour un meilleur accueil des usagers et l’ajout de nouvelles filières de tri dont les gravats pour les particuliers uniquement. Le Sictoba a également mis en place un nouveau système d’exploitation des bennes et optimisé leur fonctionnement grâce à un rouleau compacteur de déchets. La dalle a été agrandie et la circulation des véhicules améliorée. Il sera dorénavant totalement géré par le Sictoba, y compris pour le gardiennage. Comme les autres déchetteries du syndicat, les professionnels ont le droit de déposer 2 m3/jour d’encombrants, bois, ferrailles, cartons ou mobiliers à l’exception des gravats ou déchets chimiques. A noter que les bâtiments actuels sont partagés avec la communauté de communes Beaume-Drobie pour sa collecte d’ordures ménagères ultimes, en attendant d’intégrer ses nouveaux bâtiments voisins en construction. Pour répondre à la demande des usagers, les plages horaires d’ouverture passe de 18 à 45 heures par semaine, du lundi au samedi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 00. Renseignements Sictoba : 04 75 39 06 99 ou www.sictoba.fr


PDF - 8.1 Mo
CR officiel du CS du 4 mars 2020

4 mars 2020 : Sictoba : visite du quai de transfert et fin de l’enfouissement des ordures ultimes

JPEG - 651.9 ko
Visite du quai de transfert
JPEG - 634.8 ko
Visite du quai de transfert


Le 4 mars, pour le dernier comité syndical avant les élections municipales, les responsables du Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures de la Basse Ardèche) avaient organisé au préalable une visite pour les élus de la nouvelle station de transfert gravitaire dont les travaux devraient se terminer le mois prochain. Trois trémies recevront les ordures ménagères ultimes, la quatrième, les emballages ménagers recyclables (bacs jaunes). Les ordures seront transférées dans des bennes FMA (à Fond Mouvant Alternatif) de 90 m3 ou 21 t qui seront évacuées ensuite sur différents centres de tri, en attendant la mise en service de l’installation de production de CSR (Combustibles Solides de Récupération) de Lavilledieu, prévue fin 2021.

Le comité syndical a ensuite entériné toutes les délibérations à l’unanimité.

- Suite à l’arrêt définitif de l’enfouissement des ordures ultimes au mois de juillet, les travaux de réhabilitation du dernier casier n°5 encore en activité ont été acquis par la société EODD.
- Un contrat de délégation de service public (DSP) ayant été signé le 19 mars 2018 entre les deux syndicats Sidomsa et Sictoba et Suez pour la réalisation de l’installation de CSR de Lavilledieu avec un avenant n°1 signé en juillet 2019, un avenant n°2 a été approuvé par les élus pour les modalités de traitement anticipé des déchets et d’autres modalités financières attenant à ce contrat.
- Une convention tripartite entre le Sidomsa et la commune de Lavilledieu a été validée, portant sur la répartition financière de la redevance déchets tiers. - Les toitures de l’usine de production de CSR de Lavilledieu ainsi que celle du quai de transfert seront équipées de panneaux photovoltaïques.

- Tous les comptes de gestion et administratif 2019 des différents budgets (général, déchetteries et collecte sélective) ont été approuvés. Le président Christophe Deffreix et Jérôme Gautier, directeur, insistent sur le message à faire passer aux habitants et aux collectivités : « il faut diminuer les refus de tri (bacs jaunes) qui sont passés de 18 à 25% » et qui impactent fortement les dépenses du tri en question.
- Les aides financières pour l’achat de broyeurs pour les collectivités et les particuliers a été prolongée et augmentée de 5 000€ à 10 000€.
- Une nouvelle campagne de communication pour la mise en place de nouvelles aires de compostage de quartiers sera lancée.


1er mars : Réouverture de la déchetterie de Joyeuse


La déchetterie de Joyeuse dans le quartier de Fadas, propriété de la société Coved (COllectes Valorisation Energie Déchets), a été louée pour une période de deux ans par le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures de la Basse Ardèche) pendant laquelle une nouvelle déchetterie sera construite dans la zone du Barrot à Rosières (vote du comité syndical du 11 décembre 2019). Le site, fermé le 31 décembre 2019, a fait l’objet de travaux pour un meilleur accueil des usagers et la mise en place de nouvelles filières de tri dont les gravats pour les particuliers uniquement. Il sera dorénavant totalement géré par le Sictoba. Pour répondre à la demande des usagers, les plage horaire d’ouverture passe de 18 à 45 heures par semaine, du lundi au samedi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 00. La déchetterie ouvrira le lundi 2 mars à 8 h 30. Renseignements Sictoba : 04 75 39 06 99 ou www.sictoba.fr

JPEG - 182.3 ko
Dauphiné 28 février 2020



Le SICTOBA et les restos du cœur


Le SICTOBA soutient la lutte contre le cancer


Le SICTOBA aide l'entreprise la Coop aux Bois


PDF - 4.9 Mo
CR du CS du SICTOBA du 20 janvier


Dauphiné 19 janvier


JPEG - 450.6 ko
Les nouvelles bennes du SICTOBA

Sictoba : Un nouveau fonctionnement pour la gestion des déchetteries

A compter du 1er janvier 2020, date de fin du marché en cours, le Sictoba (Syndicat Intercommunal de Collecte et Traitement des Ordures en Basse Ardèche) passe en régie pour la gestion des bas de quai de déchetteries afin de gagner en souplesse de gestion. Cette régie a permis la création de deux emplois de chauffeurs qui auront pour mission de transporter les bennes des déchetteries vers des prestataires privés qui en assureront le traitement. Pour mener à bien cette nouvelle mission, le Sictoba s’est doté de deux camions de 26 tonnes, un rouleau compacteur sur berce permettant d’optimiser le remplissage des bennes, 7 bennes de 12m3 et 31 bennes de 35m3. Ces bennes personnalisées sont désormais en place dans les déchetteries.

A noter que la déchetterie de Joyeuse sera fermée à compter du 1er janvier 2020 avec une réouverture prévue fin février 2020 pour cause de reprise et amélioration du service par le Sictoba. Les usagers sont invités à se rendre dans les autres déchetteries.

Contact  : Benoît Taupenas, Responsable communication, communication@sictoba.fr, 04 75 39 06 99


| Les Salelles | 07140 | Téléphone - Fax : 04 75 94 92 97 |